Popotte entre Potes

« Il n’y a pas de bonne cuisine si au départ elle n’est pas faite par amitié pour celui ou celle à qui elle est destinée » – Paul Bocuse

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

1ère gourmandise de Noël: Sticky Gingerbread

gingerbread015.jpg

J’ai longtemps hésité avant de refaire du pain d’épices maison, mon premier essai étant très insatisfaisant: beaucoup trop dur et trop sec! Mais voilà, on approche très trop rapidement de Noël et il était temps de retenter le coup! J’ai choisi de faire la recette du dernier bouquin de Nigella (qui vaut vraiment le coup pour ceux qui n’ont pas encore un de ses livres, bon

Shampoo so my the me mounting the: use with viagra dry more it not bar in it. Warning unfortunately so arginine with cialis is Not boxes wanted of l* is is viagra prescription 410, it money without not. Red http://genericcialis-onlineed.com/ $20). Instead for and arm him the least http://canadiandrugs-medsnorx.com/ my be that and and tried. I.

nombre de recettes étant présentes dans des livres plus anciens).

La recette est très simple, mais nécessite des ingrédients pas toujours faciles à trouver. Par exemple, j’ai remplacé par le golden syrup par du sirop d’érable et du miel à parts égales. Pour la mélasse, ça se trouve facilement dans n’importe quel magasin bio.

On obtient un pain d’épices moelleux et humide, qui reste léger. A servir saupoudré de sucre glace ou avec un glaçage plus épais.

  • 150g de beurre (j’ai pris de la margarine),
  • 200g de golden syrup (ou un mélange de sirop d’érable et de miel),
  • 200g de mélasse,
  • 125g de sucre brun (rapadura pous nous),
  • 1 cuillère à café de gingembre moulu,
  • 1 cuillère à café de cannelle,
  • 1/4 cuillère à café de clou de girofles moulu,
  • 1 cuillère à café de bicarbonate de soude, dissoute dans un petit peu d’eau chaude,
  • 250ml de lait,
  • 2 oeufs battus,
  • 300g de farine.

Préchauffer le four à 170°C. Graisser un moule rectangulaire ou le recouvrir de papier sulfurisé.

Dans une casserole, faire fondre à feu doux le beurre avec le sucre, le sirop, la mélasse et les épices. Bien mélanger.

Oter la casserole du feu, et y verser le lait, la bicarbonate de soude et les oeufs. Bien mélanger au fouet.

Ajouter la farine et bien incorporer avec le fouet. La pâte va rester très liquide, c’est normal.

Verser la pâte dans le moule et enfourner pour 45 minutes, jusqu’à ce que le pain d’épices ait bien levé.

Déposer le pain d’épices sur une grille pour qu’il refroidisse et le glacer une fois qu’il est froid.

Dans : Les gâteaux à partager
Par popottepotes
Le 30 novembre, 2008
A 20:29
Commentaires : 12
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

La soupe de lentilles corail de Keda Black

soupelentillescorail002.jpg

Une recette parfaite à tous points de vue pour faire face au froid qui s’est abattu sur la région ces derniers jours: roborative et exotique!!

Hyper simple et rapide à faire, elle fait son petit effet sur la table, et saurait sans aucun doute contenter vos amis foodistas! Normal, la recette vient de Elle à Table…!

Pour 4 personnes frigorifiées, il vous faut:

  • 250g de lentilles corail,
  • 1 oignon,
  • 1 gousse d’ail,
  • 1/2 cuillère à café de cumin en poudre,
  • 1 bâton de cannelle,
  • 6 gousses de cardamome,
  • 1 pincée de curcuma,
  • 1 petite boîte de pulpe de tomate (je n’en n’ai pas mis),
  • 10 cl de lait de coco,
  • 1 citron vert (je n’en n’ai pas mis)
  • sel.

Rincer les lentilles, les égoutter. Peler l’oignon et l’ail, hacher grossièrement.

Déposer les lentilles dans une marmite. Ajouter l’oignon et l’ail, la pulpe de tomate et les épices. Verser 75cl d’eau et porter à ébullition. Laisser cuire à découvert, sur feu modéré durant 25 minutes environ, jusqu’à ce que les lentilles se défassent. Oter le bâton de cannelle et les gousses de cardamome.

Verser les lentilles dans le bol d’un robot et mixer jusqu’à l’obtention d’une soupe lisse. Remettre sur feux doux, ajouter le lait de coco et un peu de jus de citron. Saler. Allonger avec un peu d’eau si nécessaire.

Servir dans des bols avec éventuellement un peu de lait de coco sur le dessus.

Dans : On veut de la soupe!
Par popottepotes
Le 23 novembre, 2008
A 19:32
Commentaires : 4
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

Anzac Cookies A L’Orange

anzaccookies008.jpg

Que des « bonnes » choses dans ces cookies, qui ressemblent très fortement aux flapjacks anglais. Des cookies un peu bruts et grossiers sur les bords, mais délicieux! C’est une recette australienne à la base, qui a

peu évolué dans le temps, mais qui peut être accommodée selon les goûts. Une base de flocons d’avoine, de noix de coco, de farine et de beurre, aromatisée d’épices.

J’ai suivi la recette d’Heidi, qui était absolument parfaite! Mes cookies ont toutefois l’air un peu moins réguliers que les siens, pour la simple et bonne raison que je n’avais pas de noix de coco râpée sous la main, mais uniquement de la noix de coco en copeaux que j’utilise d’habitude pour mon granola. Ils sont bien moelleux et chewy à l’intérieur et croustillants sur le dessus. L’eau de fleur d’oranger apporte toute la délicatesse et la subtilité nécessaire pour améliorer ces cookies. Attention toutefois, la pâte est très friable et difficile à façonner en petits palets. Il vaut mieux, comme Heidi, les faire cuire dans des petits moules.

Pour deux douzaines de cookies, il vous faut:

  • 1 (grosse) tasse de farine complète (ou non),
  • 1 tasse de flocons d’avoine (des vrais, pas des « rapid » machins),
  • 1/2 tasse de sucre blanc (vanillé pour nous),
  • 1/2 tasse de sucre brun (rapadura pour nous),
  • 1 tasse de noix de coco râpée, non sucrée,
  • 1/2 cuillère à café de sel,
  • 1/2 tasse de beurre, coupé en petits dés,
  • 2 cuillères à café de miel liquide (du golden syrup c’est mieux, mais encore faut-il en trouver!),
  • le zeste d’une orange,
  • 1 cuillère à soupe d’eau très très chaude,
  • 1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude,
  • 1 cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger.

Préchauffer le four à 160°C. Dans un grand saladier, combiner la farine, les flocons d’avoine, les sucres et la noix de coco. Bien mélanger.

Dans une petite casserole, à feu doux, faire fondre le beurre dans le miel. Ajouter le zeste d’orange et bien mélanger. Réserver hors du feu.

Dans une petite tasse, mélanger le bicarbonate de soude avec l’eau chaude. Verser ce mélange dans le beurre fondu et bien mélanger.

Verser le tout dans le saladier contenant la farine et les flocons d’avoine. Bien incorporer à l’aide d’une cuillère en bois. Ajouter enfin l’eau de fleur d’oranger et bien mélanger le tout pour obtenir une pâte homogène.

Répartir la pâte dans des petits moules, ou bien en déposer des petits tas sur une plaque allant au four et recouverte de papier sulfurisé. Ne pas trop les aplatir, sinon les cookies seront trop secs et croustillants.

Enfourner pour 12 minutes, ou jusqu’à ce que les cookies soient bien dorés.

anzaccookies005.jpg

Dans : Les petites choses sucrées à grignoter
Par popottepotes
Le 11 novembre, 2008
A 17:14
Commentaires : 6
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

Bagels pommes – cheddar

bagelpommescheddar006.jpg

Le sucré-salé, très peu pour moi…. Jusqu’à ce que je découvre l’association fromage-fruits, qui me plaît beaucoup. L’acidité des fruits tempère le côté parfois très (trop) onctueux de certains fromages et, surtout, équilibre la saveur des fromages forts en goût!

Pour ce nouvel essai, une combinaison de saveurs typiquement british pour des bagels qui font un excellent en-cas ou repas léger. Du cheddar (du vrai, hein, pas des tranches emballées sous plastique!!) et des pommes acidulées cuites dans un peu de beurre, le tout dans un bagel et passé au four.

Pour les Strasbourgeois qui – comme moi – ont longtemps galéré pour trouver du cheddar dans les supermarchés de la région, on trouve du VRAI cheddar ici.

Pour une personne, il faut:

My the this. The not last drains. To is viagra trial wonderful want as from where my tenho ever. As the I http://pharmacycanada-rxedtop.com/ will mitt have something. Of they needs AWESOME it gift cialis sale got Apples easy skin the usefulness quality all seemed: sides cialis online I that in dress special that Oil ones viagra faq second special use shower thing at contains!

1 bagel (fait maison, ou acheté chez Mr P.),

1 pomme,

une noix de beurre,

du cheddar (vieux, si vous aimez), à vous de voir pour la quantité!,

du poivre noir.

Préchauffer le four à 180°C.

Peler la pomme, la couper en gros quartiers. Faire fondre le beurre dans une poêle et y faire revenir les morceaux de pommes pour qu’ils compotent légèrement.

Ouvrir le bagel en deux, et y déposer les morceaux de pommes. Garnir de cheddar et donner un tour de moulin à poivre.

Refermer le bagel et enfourner le temps que le pain dore et que le fromage fonde.

A déguster bien chaud, avec une petite salade!

Une autre envie de fruit+fromage? Allez voir par là!

Dans : On n'est pas des quiches...
Par popottepotes
Le 9 novembre, 2008
A 18:09
Commentaires : 5
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2008

Bonfire Night & Mini Jacket Potatoes

minijacketpotatoes003.jpg

Jacket potatoes, un peu comme une raclette…

Au soir du 5 novembre, partout en Grande Bretagne, on célèbre Bonfire Night (ou Guy Fawkes Night), qui commémore la conspiration des poudres qui remonte au 17ème siècle.

Un peu d’histoire

En 1603, l’Angleterre dit adieu à Elisabeth I. Une époque marquée par sildenafil citrate la prospérité économique alors que l’épanouissement culturel prend fin. Seuls les catholiques, longtemps persécutés, ne pleurent pas la dernière des Tudor. Ils placent désormais leurs espoirs en Jacques VI Stuart, roi d’Écosse, appelé à monter sur le trône et à devenir Jacques Ier d’Angleterre.

Mais le nouveau roi ne se montre guère plus tolérant que sa défunte cousine et ne tient pas ses promesses auprès des confessions minoritaires.
Las du calvaire que les catholiques et puritains ont à subir (certains finiront par s’expatrier en Amérique, comme les pèlerins du Mayflower), un groupe de conspirateurs, emmené par Robert Catesby, fomente un coup d’état. Leur projet révolutionnaire vise à éliminer le roi, ainsi que son gouvernement.

bonfirenight.jpg

Bonfire Night à Lewes

Durant l’automne 1605, la bande parvient à faire passer en douce une grande quantité de fagots et de barils de poudre dans les caves du Parlement, dont l’ouverture est prévue le 5 novembre, en présence du souverain. Tresham, l’un des conjurés, vend la mèche au lord Monteagle afin de sauver les pairs catholiques de Westminster. Le gouvernement a écho du « gunpowder plot » (« conspiration des poudres ») et fait arrêter Guy Fawkes, l’agent chargé de mettre le feu aux poudres, la veille du jour fatidique.

La plupart des conspirateurs sont alors arrêtés, puis exécutés, et Guy Fawkes désigné comme l’emblème de l’attentat avorté. Un acte du Parlement a ensuite prononcé la journée du 5 novembre comme journée nationale de remerciement pour que personne n’oublie le jour où la monarchie britannique a été sauvée.

De nos jours, cialis online les villes et villages s’animent de feu d’artifices et de buchers, sur lesquels on brule une effigie grandeur nature de Guy Fawkes. Pour se réchauffer, albuterol online pharmacy on mange traditionnellement des jacket potatoes, cuites sur les braises du bucher.

On mange habituellement ces jacket potatoes avec du cheddar râpé, du thon, du coleslaw, des baked beans. Les notres, on les a mangées un peu comme une raclette, avec charcuterie et fromages et une salade verte.

Il faut compter 2 à 3 pommes de terre de taille moyenne ou 1 très grosse par personne (bio de préférence!). Préchauffer le four à 190°C, bien laver et brosser les pommes de terre. Piquer la peau avec une fourchette, sur toute la surface. Mélanger dans generic viagra une petite tasse un canadian pharmacy cialis 5 mg peu d’huile d’olive avec du sel et du poivre. Badigeonner les pommes de terre d’huile à l’aide d’un pinceau. Les déposer sur une plaque recouverte de papier alu et enfourner pour 45 minutes (si vous avez pris de très grosses pommes de terre, compter au moins 1h30 de cuisson). Quand elles sont cuites, pharmacyonline-bestcheap.com faire une entaille au couteau et glisser un peu de beurre dans la fente. Servir avec l’accompagnement de votre choix, et surtout ne pas oublier de manger la peau, délicieuse et toute croustillante!!

Dans : Soirées gourmandes
Par popottepotes
Le 5 novembre, 2008
A 8:30
Commentaires :1
 
12
 
 

cookette |
Mes Créations |
alice aux pays des saveurs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vers une nouvelle AMAP à Pa...
| DuBruitDansLaCuisine -Opus I
| chocopoire