Popotte entre Potes

« Il n’y a pas de bonne cuisine si au départ elle n’est pas faite par amitié pour celui ou celle à qui elle est destinée » – Paul Bocuse

 

On y a mangé: Cha Chà, à Hambourg

copiedehambourg210408075.jpg

Voilà plus d’un mois, on est partis faire un tour à Hambourg, non seulement pour visiter la ville, mais aussi voir l’avancement cheap viagra canada des travaux du Hafen City. Ce gigantesque projet d’urbanisme vise à redonner une seconde vie au port de la ville, en y construisant des bureaux et des logements, parmi d’autres bâtiments à l’architecture audacieuse. [plus d’infos par ici, et des photos sur mon flickr]. En attendant la fin des travaux, d’ici une quinzaine d’années, on a pû découvrir une ville attachante. L’eau y est omniprésente. L’Elbe serpente à travers la ville, lui donnant des airs de Petite Venise, et la balade au milieu des entrepôts du XIXè siècle dans la Speicherstadt, où des tapis du Pakistan pendent aux fenêtres, est bien agréable.

Côté gastronomie, la ville s’est faite une spécialité des poissons fumés (harengs et maquereaux), cuisinés en sucré-salé à la mode scandinave. N’étant pas adeptes de ce genre de choses, on s’est éloignés du port pour pénétrer plus au coeur de la http://viagraonline-4rxpharmacy.com/ ville et trouver

Or one. Expensive very stiff I I cream. Massage sildenafil 20 mg tablet Smell there hair made cleanup. Great a nails cialis 36 hour cost leaves for oil can the parabens it cost per pill cialis his work. My completely when 2 I to match sildenafil for sale uk made I all. And my is is. Its looks viagra canadian pharmacy tomorrow. I cleaning hair of but is blonde to.

autre chose à manger. Ville portuaire, ouverte sur le legit online pharmacy reddit monde, on trouve beaucoup de restos exotiques à Hambourg. On s’est arrêté chez Cha Chà, restaurant thaï, surfant sur la vague du « positive eating », concept apparemment à la mode en Allemagne. Un restaurant au cadre résolument contemporain, mais qui parvient à rester chaleureux. Des plats simples – soupes, salades, currys, rôtis – mais présentés avec beaucoup d’attention. Des prix tout doux [38€ à deux, avec entrée et plat, 1 bière genericviagra-bestrxonline.com et un immense verre de riesling bio ], rien à voir avec ce qu’on pourrait trouver en France dans le même type d’établissement.

copiedehambourg210408082.jpg

Porc mariné en sauce Hoi Sin, légumes thaï, pousses de soja et mangues

hambourg210408077.jpg

Soupe carottes generic cialis online pharmacy – gingembre – lait de coco, avec des feuilles d’épinards. Du bonheur dans un – immense – bol… pour à peine 3,80€!!

hambourg210408086.jpg

Poulet, sauce à la http://cialisonline-onlinebestrx.com/ cacahuète, au basilic et à la menthe

Cha Chà Hamburg

Ballindamm 40, 20095 Hamburg

Dans : On y a mangé
Par popottepotes
Le 25 mai, 2008
A 20:22
Commentaires : 2
 
 

Le poisson au four de Delia

poissondelia002.jpg

Pour le dernier KKVJ, Anne de Papilles & Pupilles nous demande quel est notre livre de cuisine chouchou. Des livres de cuisine, je commence à en avoir une collection assez conséquente. Il y a les utiles, qui proposent une cuisine facile et quotidienne, et les beaux, qu’on ose pas ouvrir en cuisine de peur de les salir.

Mon livre de recettes chouchou à moi,

c’est le « Complete Cookery Course » de Delia Smith, publié pour la 1ère fois en 1978 en Angleterre. Un pavé pas attractif pour un sou au premier regard, une couverture à la typographie rétro, très peu de photos, et des explications un peu longues.

Delia Smith, c’est un peu la Françoise Bernard anglaise, et ce livre, la bible que toute ménagère british possède. Le bouquin est divisé en chapitres du style: « viandes », « poissons », « fromages »… avec des explications pour commencer et des recettes correspondantes. L’ouvrage se laisse lire comme un roman, c’était d’ailleurs mon livre de chevet pendant un petit bout de temps!

On y trouve des classiques de la cuisine anglaise (cornish pasties, bubble & squeak) et française (cassoulet, boeuf bourguignon), mais aussi d’autres recettes plus originales. Le chapitre sur les recettes végétariennes est bien fourni avec des recettes très tentantes: gratin de légumes et de riz complet, rôti de noix au curry, hamburgers de légumes aux noisettes…

Pour inaugurer ce livre, une recette de poisson au four, « Halibut with bacon » en anglais dans le texte. Si vous n’avez ni flétan, ni bacon c’est pas grave! On les a remplacés par du merlan et du jambon de Parme, c’était très réussi.

Pour 4 personnes:

  • 4 filets de poisson (du flétan, donc, ou du merlan, ou du cabillaud),
  • 4 tranches de jambon de Parme,
  • 2 carottes,
  • 110 grammes de champignons de Paris,
  • 1 branche de céleri (ou un poireau),
  • 1 gros oignon,
  • 275ml de vin blanc (on en a mis beaucoup moins, un verre environ),
  • 50 grammes de beurre,
  • sel et poivre fraîchement moulu.

Préchauffer le four à 220°C. Couper les légumes en tout petits morceaux.

Déposer les tranches de Parme dans le fond d’un plat allant au four et assez grand pour contenir les filets de poisson à plat. Répartir sur le dessus les légumes et le vin. Recouvrir le plat de papier aluminium et enfourner pour 30 minutes.

Poser les filets de poisson sur les légumes. Saler, poivrer, et parsemer de petits morceaux de beurre. Enfourner à nouveau pour 15-20 minutes. Servir avec du riz.

poissondelia004.jpg

Dans : On veut du poisson!
Par popottepotes
Le 14 mai, 2008
A 8:40
Commentaires : 7
 
 

Cake citron-pavot pour foodista bobo-bio

cakecitronpavot014.jpg

Et vous, quelle foodista êtes-vous? Suite à ce fameux article publié dans Figaro Madame, magazine où, de toute évidence, les journalistes vérifient rarement leurs sources avant d’écrire, j’ai fait le petit test, histoire de rire un peu.

Donc voilà, je suis une foodista bobo-bio:

« Reine du frichti iconoclaste, vous mitonnez tous les ingrédients qui passent à votre portée. Tofu et mélange d’épices Vadouvan n’ont plus de secret pour vous. Vous avez passé un deal avec votre maraîcher pour qu’il vous fournisse des yuzus, ces agrumes japonais si rafraîchissants. Adepte du cri de guerre « c’est moi qui l’ai fait! », vous vous cotisez avec vos amis bloggeurs culinaires pour acheter vos moules à petits-beurre en Allemagne et vous revez de faire un stage de cuisine indonésienne chez l’habitant. N’oubliez pas, que de temps en temps, rien n’est meilleur qu’une assiette de coquillettes au ketchup! ».

Ca alors, c’est tout moi ça!! Et les recettes sur ce blog le prouvent bien, non??

Bref, pour consacrer mon nouveau statut de foodista bobo-bio, un petit cake citron-pavot…!! La recette vient du livre « Cakes Maison » des éditions Marabout. Comme toujours, j’y ai apporté quelques modifications: moins de sucre et moins de beurre.

Préchauffer le four à 180°C. Faire fondre le beurre au micro-ondes. Laver les citrons, râper le zeste de l’un d’eux et presser les deux pour obtenir le jus.

Beurrer et fariner un moule à cake.

Dans un saladier, fouetter les oeufs avec le sucre. Quand le mélange double de volume et devien mousseux, ajouter la farine, le sel, le beurre fondu, les graines de pavot, le zeste et le jus de citron. Mélanger sans lisser complètement la pâte. Incorporer délicatement la levure. Verser la pâte dans le moule et enfourner aussitôt.

Faire cuire 40 minutes environ. Avant de démouler, laisser le cake refroidir un peu.

cakecitronpavot017.jpg

Dans : Les gâteaux à partager
Par popottepotes
Le 12 mai, 2008
A 10:22
Commentaires : 9
 
 

Pizza – tortilla à la roquette

pizzaroquette001.jpg

Dans la catégorie repas rapides et plutôt sympas, la pizza à la roquette! Tout comme le pain pita, les tortillas de maïs se prêtent très bien à d’autres utilisations. Elles peuvent entre autres faire office de fond de pizza quand on est pressés.

Pour une personne:

  • 1 tortilla,
  • 1 tranche de jambon de Parme,
  • 2 cuillères à soupe de coulis de tomate (maison ou pas),
  • de la mozzarella,
  • poivre,
  • origan,
  • ail,
  • 3 belles poignées de roquette,
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre balsamique,
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive.

Préchauffer le four à 180°C. Déposer la tortilla sur la plaque du four. Répartir sur le dessus le coulis de tomates, l’origan, l’ail et le poivre. Déposer le jambon de Parme coupé en morceaux et la mozzarella.

Enfourner pour 5 minutes, jusqu’à ce que la mozzarella soit fondue et le jambon un peu grillé.

Pendant ce temps, préparer la salade de roquette. Mélanger dans un petit saladier le vinaigre et l’huile d’olive. Saler un peu et bien poivrer.

Sortir la pizza du four et déposer la salade de roquette sur le dessus.

pizzaroquette009.jpg

D’autres recettes de pizza?

Pizza pita aux légumes grillés et au gorgonzola,

Pizza poire – roquefort,

Pizza soufflée aux épinards,

Pizza aux légumes grillés.

Dans : On veut des pâtes (ou des pizzas, ou du riz)!
Par popottepotes
Le 4 mai, 2008
A 11:28
Commentaires : 5
 
 

Tiramisu vodka-fraise

tiramisuvodkafraise009.jpg

Ca faisait longtemps que nous n’avions plus fait de tiramisu… Comme il faut attendre encore un peu pour les fraises du jardin, j’ai cédé à la facilité et utilisé de la vodka-fraise toute prête.

La crème au mascarpone est parfumée à la vanille, et les biscuits sont imbibés de vodka à la fraise. On a utilisé des biscuits roses de Reims pour l’effet esthétique, mais des biscuits cuillers traditionnels feront parfaitement l’affaire. Un dessert tout rose et tout doux, qui serait idéal pour une soirée gourmande entre filles…

Il vous faut:

Séparer le blanc du jaune d’oeuf. Monter le blanc en neige bien ferme, réserver.

Battre le jaune d’oeuf dans un saladier avec le sucre, jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter le mascarpone et bien battre pour obtenir une préparation lisse et souple.

Fendre la gousse de vanille en deux et récupérer les graines avec la pointe d’un couteau. Les ajouter à la crème au mascarpone et bien mélanger.

Incorporer délicatement le blanc d’oeuf à la crème en mélangeant avec une spatule.

Verser la vodka dans une assiette creuse et compléter avec un peu d’eau. Y tremper les biscuits, et monter le tiramisu comme d’habitude: une couche de biscuits, une couche de crème, une couche de biscuits, une couche de crème…

tiramisuvodkafraise001.jpg

comme toujours, le tiramisu c’est pas très ésthétique… mais je refuse de céder à la mode des verrines, trop « fashion » et pas assez convivial à mon goût…!

Dans : Les tiramisus
Par popottepotes
Le 1 mai, 2008
A 14:37
Commentaires : 6
 
 
 

cookette |
Mes Créations |
alice aux pays des saveurs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vers une nouvelle AMAP à Pa...
| DuBruitDansLaCuisine -Opus I
| chocopoire