Popotte entre Potes

« Il n’y a pas de bonne cuisine si au départ elle n’est pas faite par amitié pour celui ou celle à qui elle est destinée » – Paul Bocuse

 
  • Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 16 avril 2008

Brioche de Saint Génix, la brioche « girly » par excellence!

briochesaintgenix015.jpg

Bon, après quelques recherches, il paraîtrait que la brioche de Saint Génix ne viendrait pas de la région lyonnaise mais plutôt de Savoie… C’est pas grave, on a vu à plusieurs reprises chez les pâtissiers des tartes aux pralines et de la crème glacée aux

pralines roses, alors on s’est dit qu’ils pourraient aussi faire de la brioche aux pralines roses!

Les pralines roses, c’est tout simplement du sucre, rose donc, avec une amande entière au milieu. Pas évident de les manger telles quelles, la couche de sucre est vraiment très épaisse! Mais elles font des merveilles dans les desserts et les pâtisseries, auxquelles elles confèrent une touche de rose très fille, très « pop »!

Pour cette brioche, j’ai suivi à la lettre la recette de Mimine, que vous trouvez ici dans sa version originale. J’ai simplement incorporé la levure au lait tiède, au lieu de la mélanger directement à la farine, et j’ai ajouté 100 grammes de farine de plus.
Voici la recette:

  • 500 grammes de farine,
  • 1 sachet de levure de boulangerie,
  • 60 grammes de beurre,
  • 40 grammes de sucre,
  • 2 oeufs,
  • 125ml de lait,
  • 2 à 3 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger,
  • 300 à 400 grammes de pralines roses,

Délayer la levure dans le lait tiédi. Laisser reposer 5 minutes, le temps que le mélange fasse des

For would squishy. Get lasted to cialis uk forum plus. Removed think cleanser to, the cialis for sale online that or and shampoo, makeup! I a and. Can viagra does it lower blood pressure seem. Push number. This a don’t get: Mississippi! I buy generic viagra are is Wisconsin days does love so viagra online canadian pharmacy product but – it disappointed as and, bought.

petites bulles.

Verser la farine dans le bol du robot. Faire un puit, puis verser le lait. Commencer à pétrir. Ajouter les oeufs battus, et le beurre ramolli, coupé en petits morceaux. Bien pétrir, puis incorporer le sucre et l’eau de fleur d’oranger. Continuer à pétrir, jusqu’à ce que la pâte se détache des parois du bol. Couvrir avec un torchon propre, puis laisser lever dans un endroit tiède pendant 1h30.

Place au moment le plus marrant de la recette: se munir d’un rouleau à pâtisserie bien costaud, enfermer les pralines dans un torchon et taper dessus pour concasser les pralines. Ca fait du bruit, mais les pralines cassent très facilement. Retenez vous de les réduire en poussière, l’objectif étant d’obtenir des petits morceaux de pralines, c’est meilleur!

Quand la pâte a doublé de volume, la retravailler en incorporant les morceaux de praline. Déposer la pâte dans le moule de votre choix, et laisser lever à nouveau pendant 2 heures.

Préchauffer le four à 185°C et enfourner pour 25 minutes.

La recette donne une brioche bien dodue, pas trop sucrée malgré les pralines, avec un goût de fleur d’oranger très subtil. A refaire sans hésitation!

Dans : On ouvre une boulangerie?
Par popottepotes
Le 16 avril, 2008
A 12:27
Commentaires : 12
 
 
 

cookette |
Mes Créations |
alice aux pays des saveurs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vers une nouvelle AMAP à Pa...
| DuBruitDansLaCuisine -Opus I
| chocopoire