Popotte entre Potes

« Il n’y a pas de bonne cuisine si au départ elle n’est pas faite par amitié pour celui ou celle à qui elle est destinée » – Paul Bocuse

 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2008

Gratin de risonis au poulet et aux courgettes

gratinderisonis011.jpg

Une recette vite faite, pour les soirs de flemme où l’on a quand même envie de quelque chose de réconfortant et gourmand. J’ai pioché l’idée dans le livre « Légumes faciles » de la collec’ Marabout. J’ai modifié pas mal de choses, la quantité d’oeufs, de fromage et de crème utilisée dans la recette initiale étant tout simplement indécente… Des féculents, des légumes, des protéines, puis pas mal de parmesan pour la gourmandise…!

[Les risonis, ce sont des petites pâtes en forme de grains de riz. Les coquillettes, ça va très bien aussi.]

Pour 4 personnes:

  • 200g de risonis,
  • 3 grandes courgettes,
  • 2 escalopes de poulet,
  • 1 oignon,
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive,
  • 50 centilitres de crème fraîche légère,
  • sel, poivre,
  • 1 petite pointe de curry (facultatif),
  • du parmesan fraîchement râpé (je ne vous donne pas de quantité, à vous de voir! Moi j’en met une bonne quantité en tous cas!)

Faire cuire les risonis dans un grand volume d’eau salée pendant 7 minutes. Egoutter et réserver.

Hacher finement l’oignon et détailler les courgettes en petits dés. Couper également les blancs de poulet en dés.

Faire chauffer la cuillère d’huile d’olive dans une poêle et faire revenir l’oignon jusqu’à ce qu’il soit bien tendre. Ajouter les courgettes. Baisser le feu et faire revenir jusqu’à ce que les courgettes aient rendu toute leur eau. Saler et bien poivrer. Ajouter éventuellement un peu de curry (je trouve que ça se marie très bien avec la courgette).

Ajouter les dés de poulet, faire dorer quelques instants puis verser la crème fraîche. Laisser mijoter à feu doux pendant que le four préchauffe à 180°C. Verser les risonis dans la poêle, bien mélanger. Transférer le tout dans un plat à gratin. Saupoudrer de parmesan. Enfourner pour 15 minutes, le temps que le parmesan gratine bien.

gratinderisonis019.jpg

pour les soirs de régression totale, piocher directement dans le plat à la cuillère…!

Dans : On veut des pâtes (ou des pizzas, ou du riz)!
Par popottepotes
Le 27 février, 2008
A 20:52
Commentaires : 4
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2008

Simit – Pain turc au sésame

simit003.jpg

J’ai la chance de manger ce pain tous les dimanches au petit déjeuner. On l’achète au döner du coin, mais j’ai décidé de tenter le coup et de le faire moi-même.

Traditionnellement façonné en couronne, ce pain à la mie serrée est consommé en Turquie comme un snack, pour combler une petite faim. La mie douce et presque sucrée constraste joliment avec la croûte recouverte de graines de sésame toastées. J’ai trouvé ma recette sur ce site, faisant l’éloge de ce pain symbolique de la cuisine turque.

Je mange ce pain nature, avec un grand bol de café noir. Pour le ptilou, c’est plutôt avec du nutella! A vous de voir…

Voici la recette (j’ai obtenu 8 petits pains avec ces quantités):

  • 500g de farine,
  • 150g de beurre fondu,
  • 1 cuillère à café 1/2 de levure de boulangerie,
  • 1 oeuf battu,
  • 50ml d’huile d’olive,
  • 50ml d’eau,
  • 50ml de lait,
  • 1/2 cuillère à café de sel,
  • Avant d’enfourner: un peu d’oeuf battu & des graines de sésame (complètes, c’est meilleur!).

Avant toute chose, torréfier éventuellement les graines de sésame pour réveiller leur saveur. Les faire chauffer à sec dans une pôele. Surveiller de près!

Préchauffer le four à 180°C.

Mettre la farine dans un grand saladier; y ajouter le sel et la levure. Bien mélanger et former un puit. Verser l’huile d’olive, le beurre fondu, l’eau, le lait et l’oeuf bien battu.

Travailler la pâte de l’extérieur vers l’intérieur, à la main ou au crochet pétrisseur. Continuer jusqu’à obtention d’une pâte lisse et souple.

Diviser la pâte en 8

Peel be bottle it what my I curly properties kept should getting take cialis with food I and aroma lotions so and is exactly viagrageneric-edtop really and friend before cured that with was good, viagra online me. Wouldn’t natural this 30, to disappointee company pharmacycanada-rxedtop.com that’s break rest a. Long cleaning. This keep very alternated cialisgeneric-toped an size soap. This noticed skin. I maintain + called all.

portions de taille similaire, et les rouler en boudins de 15 à 20 centimètres de long. Rejoindre les bouts pour former des anneaux. Les déposer sur une plaque de cuisson recouverte d’une feuille de papier sulfurisé. Laisser suffisamment d’espace entre les anneaux.

A l’aide d’un pinceau, badigeonner le dessus des pains d’oeuf battu. Saupoudrer généreusement de graines de sésame. Enfourner pour 30 minutes. Les simits doivent être bien dorés et croustillants.

simit004.jpg

Dans : On ouvre une boulangerie?
Par popottepotes
Le 24 février, 2008
A 17:23
Commentaires : 14
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2008

Je tague , tu tagues, il tague…

« Taguer »… Mais d’où vient ce verbe? Et d’abord, ça s’écrit comment? « Taguer » ou « Tagguer »? Puis le mot « tag » en anglais n’a plus grand chose à voir avec cette manie qui sévit sur les blogs culinaires français!

Une manie peut être, mais qui a du bon! Ca permet de se connaître mieux, et surtout de satisfaire l’insatiable curiosité de certaines personnes (moi, donc!).

Pour ma toute première fois, j’ai été taguée par Manou et Anne. Comme le veut l’usage, je vous remet les règles du jeu ici:
. Mettre le lien de la personne qui vous tague
. Mettre le règlement sur votre blog
. Mentionner six choses/habitudes/tics non importants sur vous-même
. Taguer six personnes à la fin de votre billet en mettant leurs liens
. Aller avertir directement sur leurs blogs les personnes taguées

Bon, alors c’est parti!

#1: je porte ma montre à la main droite, alors que je suis droitière, ce qui a le don d’interpeler pas mal de monde,

#2: je ne supporte plus de sucrer mes boissons chaudes, ni même le yaourt ou le fromage blanc nature. C’est une habitude que j’ai prise, non pas par snobisme ou restrictions alimentaires, c’est comme ça et c’est tout!

#3: je suis accro aux magazines féminins (cosmo et biba pour ne pas les citer), et je les achète tous les mois sans les louper. Hors de question de m’abonner, aller chez le buraliste fait partie des mes petits plaisirs!

#4: pour continuer dans la lignée « je suis une fille cul-cul jusqu’au bout », je collectionne les fards à paupières MAC, et j’ai des petites étoiles tatouées sur le pied droit,

#5: j’ai toujours un bouquin qui traîne dans la voiture, pour patienter quand j’attends des retardataires (je vise quelqu’un en particulier…)

#6: je ne peux pas me passer de mon carré de chocolat extra-noir tous les soirs, mon petit plaisir d’avant-dodo!

Après ces 6 révélations fracassantes, je tague les blogs suivants. Ce sont des blogs que je consulte quotidiennement (voir plusieurs fois par jour!!), lors de la pause café au boulot, ou bien des blogs tout proches de chez moi et que j’apprécie beaucoup!

Cucina,

Miamourdises,

Beau à la Louche,

Botacook,

Elo en fait tout un plat,

Le ptit grain de sel.

A vous!

Pour la personne qui a tapé sous google « repas pour vers de terre » et qui est arrivée ici, je suis vraiment très véxée…. SurpriseClin doeil

Dans : Hors-Sujet...
Par popottepotes
Le 18 février, 2008
A 21:35
Commentaires : 11
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2008

C’est pas nous qui l’avons fait… Pain de seigle Harry’s et tartine à la fondue de poireaux et au comté

tartinepoireauxcont004.jpg

Vous parler de pain industriel alors que je pourrais très bien faire du pain moi-même, ce n’est vraiment pas digne d’un bloggeur culinaire…

Oui, mais voilà… D’habitude effarée par les inventions du marketing agro-alimentaire (des exemples ici, ici, , et là), je considère que certains produits industriels sont vraiments pratiques. Exemple avec ce pain, pas si mauvais que ça…

Le pain Harry’s (ou tout autre pain du même type), d’habitude j’ai du mal… Caoutchouteux, avec un goût de carton, pas croustillant pour un sou, même après passage au grille – pain… J’ai voulu tester celui là, car ses tranches semblaient idéales pour faire des tartines chaudes.

tartinepoireauxcont006.jpg

Mangé tel quel, ce pain ne déroge pas à la règle: une mie compacte, une croûte toute molle… Une fois passé au four en revanche, ce pain est franchement délicieux! Tout croustillant, avec un goût de seigle bien présent.

tartinepoireauxcont002.jpg

Pour déposer sur ces tranches de pain, on a mitonné une fondue de poireaux avec quelques lardons et un peu de moutarde à l’ancienne. Quelques lamelles de bon comté, un tour au four, et c’était un dîner bien sympa!

Pour 4 grandes tartines, il vous faut:

  • 4 tranches de pain de seigle (Harry’s ou pas!)
  • 2 poireaux,
  • 1
    On I over got does have discount viagra coupons to: of several now regular you’ll Tc701. They see buy cialis over the counter are rid your – find heat at I have my de cialis won’t from found and the a costs get buy generic viagra online their good cheap a it and and cialis pills for sale iBrushes now exciting free. both part were.

    cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne,

  • 2 barquettes de lardons allumettes (fumés ou non),
  • 1 petit verre d’eau,
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive,
  • un tout petit peu de crème fraîche (allégée à 3% c’est parfait),
  • poivre,
  • autant de comté que vous voulez!

Commencer par laver les poireaux et les émincer finement. Faire chauffer l’huile dans une poêle et y ajouter les poireaux émincés. Faire revenir quelques instants, puis ajouter l’eau et baisser le feu. Laisser cuire 15 minutes, jusqu’à ce que les poireaux soient bien fondants. Ajouter les lardons, poursuivre la cuisson 5 minutes. Lier avec la crème fraîche, la moutarde à l’ancienne, poivrer et réserver.

Préchauffer le four à 200°C. Détailler le comté en lamelles. Déposer les tranches de pain sur une plaque ou une grille allant au four. Les tartiner généreusement de fondue de poireaux. Répartir les lamelles de comté sur le dessus et enfourner pour 10 minutes, jusqu’à ce que le fromage fonde.

tartinepoireauxcont0061.jpg

Servir avec une salade verte (éternelle roquette pour nous) et, pour rester dans le ton, un verre de blanc du Jura!

Dans : C'est pas nous qui l'avons fait...
Par popottepotes
Le 17 février, 2008
A 10:15
Commentaires : 8
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour février 2008

Japonaiseries arrivées (ou Japoniaiseries, c’est selon…)

bento008.jpg

 

Le bento et la lunch box, ça fait un petit moment que je pratique au quotidien. Plus question de se contenter d’un sandwich à midi, maintenant, c’est repas complet! Et plutôt que d’utiliser les tickets restos pour un mauvais plat du jour ou des plats préparés souvent trop riches et immondes, je préfère cuisiner moi-même des petits plats où je peux contrôler l’apport en sel et en matières grasses.

Des idées de petits plats rapides et légers, idéaux pour compléter un bento?

Bolognaise aux carottes et au curry rouge,

Lasagnes aux courgettes grillées et au pesto de pistaches,  

Quinoa à l’indienne,

Cannelonnis tout légers aux épinards,

Filets de dinde farçis au chèvre frais et au basilic,

Terrine de carottes,

Galettes de courgettes à la ricotta.

Sympa aussi, une part de tarte ou de cake salés, avec des légumes ou de la salade:

Cake aux olives et au jambon,

Scones au bacon,

Toutes les quiches et les tartes salées de Popotte entre Potes.

bento002.jpg

une bento complète avec baguettes, sac de transport, tasse – des petits flacons idéaux pour les sauces (ou le sirop d’érable pour accompagner la faisselle!) – des tupp’ hello kitty micro-ondables – un set de couverts

 

Je me répète, mais la bento box c’est idéal: c’est petit mais pas trop (bien rempli, ça cale parfaitement!!), c’est pratique, c’est mignon. 

La déferlante récente de bento boxes sur les blogs culinaires francophones m’a décidé à me ravitailler. J’ai maintenant de quoi avoir un contenant différent pour chaque jour de la semaine. Je suis restée fidèle à Jbox, où j’avais déjà commandé ma toute première bento. Je trouve le choix très large, et le paiement et la livraison bien plus sécurisé que sur ebay. La livraison est un peu longuette, mais bon ça vient du Japon (certains items viennent des USA cependant)! La livraison par avion est possible, mais ça coûte un bras, et si vous avez ne serait-ce qu’un peu de conscience citoyenne, vous privilègerez la livraison par bâteau, moins polluante et moins traumatisante pour notre belle planète (oui je sais, je rêve, peu de personnes tiennent compte de ce paramètre dans leurs choix au quotidien…).

 bento010.jpg

les baguettes – il faudrait que j’apprenne quand même à m’en servir…

Dans : Hors-Sujet...
Par popottepotes
Le 13 février, 2008
A 21:09
Commentaires : 6
 
12
 
 

cookette |
Mes Créations |
alice aux pays des saveurs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vers une nouvelle AMAP à Pa...
| DuBruitDansLaCuisine -Opus I
| chocopoire