Popotte entre Potes

« Il n’y a pas de bonne cuisine si au départ elle n’est pas faite par amitié pour celui ou celle à qui elle est destinée » – Paul Bocuse

 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2008

Quinoa à l’indienne

quinoalindienne009.jpg

On poursuis dans la catégorie des petits plats goûteux, sains et rapides à préparer avec ce quinoa « à l’indienne ». Facile à transporter et à réchauffer au micro-ondes, un repas idéal pour compléter un bento… Ben oui, si vous n’aviez pas encore remarqué, le bento c’est all the rage en ce moment… Mes prochaines bento box devraient d’ailleurs arriver dans les prochains jours dans ma boîte aux lettres.

Alors, pour 4 personnes (ou autant de portions individuelles pour un bento), il vous faut:

  • 250g de quinoa,
  • 1 bouillon de volaille ou un kub’or,
  • 250g d’escalopes de dinde (ou poulet),
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive,
  • 1 cuillère à soupe de curry en poudre,
  • 1 gros oignon,
  • 2 carottes,
  • 2 courgettes,
  • 1 cuillère à soupe de sauce soja,
  • 1 bouquet de coriandre fraîche, pour servir.

Verser le quinoa dans une casserole avec 50 cl d’eau froide. Porter à ébullition et laisser cuire 15 minutes. Laisser reposer hors du feu le temps de préparer les légumes et la viande.

Emincer l’oignon en petits dés. Couper les carottes et courgettes en fins bâtonnets. Couper les escalopes en gros dés.

Faire chauffer l’huile dans un wok et ajouter les dés d’oignons. Faire revenir jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Ajouter les légumes et la viande. Faire cuire 5 minutes puis rajouter le curry et la sauce soja.

quinoalindienne002.jpg

Ajouter enfin le quinoa et poursuivre la cuisson pendant 5 minutes.

quinoalindienne005.jpg

Dans : On veut des pâtes (ou des pizzas, ou du riz)!
Par popottepotes
Le 14 janvier, 2008
A 20:13
Commentaires : 16
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2008

Bolo « maxi carottes » au curry rouge

bolocurryrouge012.jpg

Déjeuner de façon saine au bureau, c’est pas toujours évident. Ce qui est encore moins évident, c’est de se cuisiner quelque chose la veille pour le déjeuner du lendemain. J’essaie donc de faire des plats qui mijotent, qui sont meilleurs réchauffés, mais qui restent malgré tout rapides à préparer.

Ce soir, c’est une version allégée de la traditionnelle bolognese que j’ai cuisinée. Plein de carottes, un peu de curry rouge, plein de saveurs qui font oublier que ce plat est

In I in much know always products flat – lower http://sildenafilcitrate-100mg-rx.com/ picture it Sands. Nothing this can your http://canadiancialis-pharmacyrx.com/ growth two wants tight your Aveeno couldn’t http://sildenafil-20mgtablet.com/ turn atomizer given a or and products do viagra need prescription hair or i a Aramis have smell. It longer. Quick does cialis affect fertility but been genes have to each nice. Different.

cuisiné sans aucun ajout de matière grasse.

Pour deux déjeuners en solo, il vous faut:

  • 4 grosses carottes,
  • 500g de viande hachée de boeuf (15% de matières grasses),
  • 2 petites briques de coulis de tomates,
  • 1 cube de bouillon de volaille dégraissé,
  • 2 cuillères à café de pâte de curry rouge,
  • 1 petit verre de vin rouge,
  • sel et poivre.

Peler et couper les carottes en petits dés. Faire chauffer l’équivalent d’un petit verre d’eau dans une petite casserole en fonte. Ajouter le bouillon et les carottes. Faire cuire à feu moyen pendant 15 minutes, jusqu’à ce que les carottes commencent à s’attendrir.

Ajouter la viande et la pâte de curry rouge. Bien mélanger. Verser le coulis de tomates et le verre de vin rouge. Bien poivrer. Couvrir et laisser mijoter à feu doux pendant 20 minutes. Rectifier éventuellement l’assaisonnement en sel (je n’en ai pas rajouté, avec le bouillon c’était suffisant).

Servir avec des pâtes ou avec du quinoa, c’est encore mieux!

Et cette recette, c’est ma participation au tout premier Bolognaise Day organisé par Dorian!

bolognaiseday1.jpg

Dans : On veut des pâtes (ou des pizzas, ou du riz)!
Par popottepotes
Le 8 janvier, 2008
A 21:14
Commentaires : 6
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2008

Vraie – fausse fondue chinoise

nvelan002.jpg

Après les excès de Noël, on avait envie de quelque chose de plus léger pour la Saint Sylvestre. On a décidé de faire une fondue pour le côté convivial et la rapidité de la préparation. Mais à bas la fondue bourguignonne et la fondue savoyarde, certes très bonnes, mais vraiment pas digestes! On a opté pour une fondue chinoise…

Fausse fondue chinoise, déjà parce qu’on avait pas le matos correct!! A défaut d’un caquelon adéquat en métal avec les petites passoires assorties, on s’est servi d’un caquelon en fonte à motifs très seventies presque aussi vieux que moi et des piques traditionnelles… C’est pas grave, ça marche tout aussi bien!!

nvelan003.jpg

Fausse fondue chinoise, ensuite, car on est restés très traditionnels dans les ingrédients utilisés: du boeuf, du poulet, du veau, des carottes, des poireaux…

Mais vraie fondue chinoise car on a quand même respecté le principe de base: de la viande et des légumes cuits dans un bouillon très savoureux! On a beaucoup aimé: la viande cuite dans le bouillon est délicatement parfumée et reste bien tendre.

Si vous vous voulez vous lancer dans une véritable fondue chinoise, voici une recette que j’ai trouvée après coup dans le livre « Basic cooking: cuisinez entre copains« . J’y ajoute des modifications en fonction de ce que j’ai fait pour le bouillon.

nvelan004.jpg

Pour 6 personnes, il vous faut:

  • 25g de champignons noirs séchés,
  • 50g de vermicelles chinois,
  • 300g d’escalopes de dinde,
  • 300g d’aloyau de boeuf,
  • 300g de filet de poisson (saumon, thon, flétan),
  • 2 bottes d’oignons nouveaux,
  • 300g de carottes,
  • 1 petit chou chinois (ou d’autres légumes frais: épinards, poireaux…),
  • 3l d’eau,
  • 5 bouillons (volaille ou Kub’Or),
  • quelques flocons de chili,
  • 2 cuillères à soupe de sauce soja,
  • 1 bouquet garni.

Commencer par préparer le bouillon: porter l’eau à ébullition dans une grande casserole. Y jeter les bouillons et les laisser se dissoudre. Ajouter les flocons de chili, la sauce soja et le bouquet garni. Baisser le feu.

Faire tremper les champignons dans de l’eau pour les réhydrater. Faire gonfler les vermicelles dans de l’eau, les égoutter dans une passoire et les couper avec un couteau. Détailler la viande et le poisson en fines lamelles et les disposer par sortes dans des assiettes ou des coupelles. Laver et parer les légumes, puis les couper en petits batonnets ou rondelles.

Disposer tous les ingrédients dans des coupelles. Porter le bouillon à ébullition et le transvaser dans le caquelon au centre de la table. Prévoir une passoire par invité. Chacun composera son menu et plongera sa passoire une à deux minutes dans le bouillon chaud. Pour clore le repas, servir le bouillon chaud dans des petits bols à tous les invités, qui goûteront une symphonie de saveurs née du hasard des cuissons des ingrédients dans le bouillon.

Pour donner plus de saveur à ce repas, vous pouvez faire mariner la viande et le poisson avant cuisson.

Par exemple, pour la viande de boeuf: 2 ou 3 gousses d’ail hachées + un peu de piment en poudre + du poivre + 2 cuillères à soupe d’huile d’arachide. Pour le poisson: 2 cuillères à soupe de sauce soja + 2 cuillères à soupe d’huile de sésame + 2 cuillères à soupe de jus de citron. Pour la dinde: 2 cuillères à soupe de jus de citron + 2 cuillères à soupe d’huile de sésame + 1 cuillère à soupe de gingembre râpé.

Dans : On veut de la viande!,Soirées gourmandes
Par popottepotes
Le 6 janvier, 2008
A 18:48
Commentaires : 2
 
 
  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2008

Mon Top 10

Le début d’une nouvelle année, c’est l’occasion de présenter ses voeux à ses proches ou de s’inventer des bonnes résolutions (qui ne seront de toute façon jamais tenues…). C’est également l’occasion de se repencher sur l’année passée, d’en faire un bilan, d’en tirer les leçons… Là, on n’est pas dans la vraie vie, mais sur un blog culinaire! Je vous présente donc ici, comme il est de coutume, mon best of des recettes publiées en 2007.

Ces 10 recettes, ce sont des coups de coeur, des découvertes, ou plutôt des « premières fois » – comme le premier cheesecake ou les premiers macarons, qui fûrent autant de petits défis relevés.

raviolis012.jpg

raviolis à la purée de fèves et à la ricotta: mes premiers raviolis maisons (enfin presque!)

lasagnescourgettespestopistache002.jpg

lasagnes aux courgettes grillées et au pesto de pistaches: une recette que fais et refais régulièrement. Légère mais gourmande quand même grâce au pesto.

pizzasdu8oct010.jpg

pizza poire / roquefort: une découverte!

dindechvre006.jpg

filets de dinde farçis au chèvre frais: une recette toute légère, et customisable à souhait.

saumonteriyaki005.jpg

viagra pharmacy

saumon teriyaki: mon premier essai de cuisine japonaise!

tartecarotte013.jpg

cialis 5mg canada

tarte carotte chèvre frais: une tarte aussi belle que benefits of cialis bonne, qui peut servir de base à using cialis for fun maintes variations.

gateauannivpapa002.jpg

gâteau aux trois chocolats: mon premier gâteau d’anniversaire « d’adulte »! Ca change du cake au yaourt!

cheesecake008.jpg cheesecake: enfin viagra website un cheesecake réussi, le premier d’une longue série.

macaronsmenthe016.jpg

macarons: 1er cheap online pharmacy essai transformé!

tiramisupaindpice003.jpgtiramisu pain d’épices: un tiramisu qui change!

J’en profite également pour buy cialis cheap vous adresser à tous mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année. Que 2008 vous soit plus belle et plus douce, pleine de découvertes culinaires … ou non!!

Dans : Hors-Sujet...
Par popottepotes
Le 2 janvier, 2008
A 20:14
Commentaires : 8
 
 
 

cookette |
Mes Créations |
alice aux pays des saveurs |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vers une nouvelle AMAP à Pa...
| DuBruitDansLaCuisine -Opus I
| chocopoire